الرئيسية / أخبار محلية / Journée d’information sur l’huile d’olive

Journée d’information sur l’huile d’olive

 Parmi les nombreuses associations qui ont vu le jour , à Zarzis , depuis le 14 janvier 2011 , l’Association de Zarzis pour le développement local (Azdl) est incontestablement la plus dynamique. Par le sérieux et la crédibilité de ses membres, elle s’est forgé une bonne place dans la vie de tous les jours des jeunes et elle est suivie par un grand nombre d’universitaires et de diplômés du supérieur . Depuis sa création, elle suivait de près ce qui se passait dans le pays, en général, et organisait simultanément des journées de formation et d’information sur des thèmes qui occupent le devant de la scène, à l’échelle nationale.
Des projets sont déjà planifiés pour être présentés dans les prochains jours, nous apprend M. Amor Ben Amor, à l’instar de : la ligne maritime ( Zarzis – Italie) , la décentralisation du développement et l’autonomie régionale, les droits du consommateur , la banque du sang …
Samedi 21 janvier, l’Azdl a organisé, à l’amphithéâtre de la municipalité, une journée d’information sur l’huile d’olive. Animée par deux chercheuses du domaine, l’une exerçant à l’Institut de l’olivier à Sfax et l’autre à l’Ecole supérieure de l’agriculture de Mogran, la séance a été suivie par un nombre moyen de participants ; seulement, les propriétaires des huileries ont brillé par leur absence.
Dans la première communication, Mlle Ayda a insisté essentiellement sur la composition de l’huile d’olive et les spécificités régionales en ce sens. Elle a déterminé de façon synthétique l’étroite relation entre la consommation de l’huile d’olive et la prévention de certaines graves maladies telles que les maladies cardiovasculaires, les maladies intestinales et le cancer. Elle a néanmoins noté la dégradation de la qualité dans certaines régions et la nécessité d’œuvrer pour rattraper le retard par rapport aux pays de la rive nord de la Méditerranée, comme l’Espagne, l’Italie et la Grèce .
De son côté, Mme Ben Hassine a focalisé sur les pratiques qui font  qu’il manque parfois à l’huile d’olive tunisienne, aussi bien à l’échelle régionale que nationale, la qualité requise pour rivaliser avec ses semblables. La conférencière a imputé cela, en partie, au manque d’entretien général de l’arbre béni par l’agriculteur, aux erreurs inhérentes à la cueillette, au transport des fruits et au stockage qui ne devrait pas , idéalement, dépasser les 24 heures  dans les silos avant la trituration. Elle a signalé au passage que la plupart des 1.700 huileries implantées aux 4 coins du pays ne respectent malheureusement pas  les normes en vigueur. Ainsi l’extraction de l’huile laisse à désirer; cela n’empêche, conclut-elle, que les qualités spécifiques à l’huile tunisienne peuvent lui ouvrir de nouveaux marchés, notamment en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), en Allemagne, en Chine et au Japon.
Après les interventions des participants, l’assistance a été invitée à une agréable séance de dégustation qui a permis de découvrir les différentes huiles tunisiennes.
Prochainement , l’Azdl compte organiser une autre journée qui portera toujours sur l’olivier et qui sera intitulée : l’oléotourisme.

Auteur Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 23-01-2012
la presse tunis

 
This site is protected by WP-CopyRightPro