A.G. extraordinaire de l’ESZ

Dans l’indifférence

Programmée le 6 août, mais reportée parce que le quorum n’était pas atteint, l’assemblée générale extraordinaire de l’ESZ s’est tenue, finalement, le samedi 20 août, dans la grande salle de la municipalité, en présence d’une assistance très réduite. Présidée par M. Fethi Jamâa, elle a été consacrée essentiellement, comme on le sait, à amender les nouveaux statuts du club.
Le décor du lieu de la rencontre a pris d’autres couleurs et d’autres portées symboliques. Il n’y avait qu’un drapeau géant, rouge et jaune, qui ornait la place.
C’était, en fait, une occasion de couper avec les cérémonies protocolaires pompeuses et ostentatoires qui frisaient le ridicule. Il n’y avait ni gouverneur ni délégué sur le podium d’en face. Seul, le nouveau maire de la ville a pris place avec les adhérents. Il a assisté à la séance quelques minutes, avant de se retirer. Les hommages et les applaudissements d’antan ont disparu de la circulation. Vu sous cet angle, on peut dire que c’est un pas réussi sur la voie de la démocratie et de la transparence.
Les péripéties ont duré trois bonnes heures, durant lesquelles M. Jamâa a fait une lecture commentée des 57 articles du statut du club, devant une poignée d’adhérents dont la majorité réside à l’étranger. Et, malgré les nombreuses interventions, il n’y a pas eu de concertations de valeur. Le débat n’a pas atteint un bon niveau. Aucune proposition salutaire. Plutôt, une indifférence manifeste de la part des participants, à tel point que le président de l’assemblée a secoué un adhérent de son sommeil. Une seule petite modification, dans l’article 26, a été discutée. Elle concerne le profil du président du club. En effet, et sans recourir au vote, il a été convenu que le nouveau président devrait avoir le niveau du baccalauréat ou un diplôme équivalent  et devrait être abonné dans le club durant trois années successives, au moins ; sachant que cette clause n’entrera pas en vigueur lors de la prochaine assemblée générale élective, prévue, a priori, pour le 3 septembre prochain.

Auteur : Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 24-08-2011
la presse tunisie

 
This site is protected by WP-CopyRightPro