Change : L’euro à 2,297

Sur Tunis, l’euro continue sa lancée et atteint 2,2970. Le dollar régresse de quelques points pour se stabiliser à 1,6680.

“Toujours plus haut”, c’est la devise qui pourrait être celle de l’euro ces derniers jours, avec une accélération de la tendance haussière initiée suite à la baisse surprise du taux de la Banque Centrale Européenne le 7 novembre dernier.

La paire EUR/USD a donc marqué un nouveau sommet la nuit dernière, avec un pic à 1,3766, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis le 30 octobre. L’euro montre en effet une surprenante résistance dernièrement, semblant même profiter des bonnes nouvelles tout en ignorant les mauvaises.

C’est encore ce qui semble s’être passé hier soir, avec plusieurs déclarations de membres de la Fed plaidant avec insistance pour une réduction du QE dès le mois de décembre, un élément qui aurait pu profiter au dollar et pénaliser EUR/USD, mais la paire n’en a pas été affectée et a même marqué de nouveaux sommets au cours de la nuit…

Le dollar semble en effet soumis à une vague de vente face aux principales devises, à l’exception du Yen, dans la mesure où une baisse du Quantiative Easing est désormais largement valorisée dans le cours du billet vert, et la paire EUR/USD est ainsi de moins en moins sensible au sujet de la baisse du QE, dans un contexte où les traders à l’achat sur l’euro ont été rassurés par le statut quo monétaire annoncé par la BCE la semaine dernière. Si on prend un peu de recul, il convient toutefois de rester prudent face à la hausse de l’euro.

En effet, la première baisse du QE est intégrée aux cours, mais la feuille de route qui mènera la Fed de la première réduction à l’arrêt total du QE est encore très incertaine. De plus, les Etats-Unis affichent résolument une croissance plus solide que la Zone euro, ce qui devrait pénaliser la monnaie unique à terme.

Source: Express FM