الرئيسية / CSHL-ESZ : 1-2

CSHL-ESZ : 1-2

Le malheur des uns…

Malheureux Hammam-Lifois face à une équipe de Zarzis courageuse et efficace
Stade de Radès. CSHL-ESZ 1-2 (mi-temps 1-1). Pelouse en mauvais état. Temps froid et venteux. Huis clos. Arbitrage de Mohamed Ben Hassana
CSHL : Mejri, Nefzi (Boussifi), Neffati, Sfaxi, Chaâbani, Bouzamita (Djelassi), Messeoudi, Marzouki, Ben Chouikha (Dridi), Junior, Idorisi
ESZ : Naouali, Ghdhaoui, Slama, Abbès, Ksaïri, Belhadj, Ouriemmi, Bouslimi, Kofi, Khouildi (Sylla), Laouini (Dergaâ)
Avertissements : Nefzi, Ben Chouikha, Junior (CSHL), Kofi, Khouildi (ESZ)
Buts :
30’ : après une incursion d’Idorisi sur le côté gauche, celui-ci sert Junior qui n’a trouvé aucune peine pour ouvrir le score
31’ : Abbès pénètre dans la surface de réparation, il est crocheté par Bouzamita. Ce fut le penalty qui a été admirablement tiré par Abbès
93’ : après une contre-attaque fort bien menée, Sylla assomme le CSHL
Occasions :
6’ : une incursion de Oueriemmi, son tir fut dévié par un Hammam-Lifois
10’ : tir de Slama tout juste à côté
20’ : Belhadj rate une occasion en or pour ouvrir la marque
22’ : coup franc direct bien tiré par Abbès, mais Mejri annihile le but
26’ : tir en cloche de Messoudi qui a failli surprendre Naouali
37’ : tir de Junior, Naouali était bien placé
39’ : tir violent de Slama, Arbi Mejri s’interpose avec brio
46’ : Abbès a failli aggraver le score pour l’ESZ
53’ : Idorisi seul face à Naouali, mais ce dernier efface le but
59’ : Ben Chouikha perd la balle, et Slama en profite pour adresser un tir qui a failli faire mouche
67’ : Junior rate un but tout fait face à Naouali
75’ : Messeoudi adresse un tir violent mais le gardien de l’ESZ était bien placé.
84’ : tir de Boussifi à côté
85’ : Dridi rate un but tout fait

Meilleur joueur

Chez les joueurs de l’ESZarzis, personne ne mérite cet honneur à l’exception de Naouali qui a effacé cinq buts tout faits. Il a eu le mérite de bloquer les manœuvres offensives du CSHL.

Curiosité

A la 60’, Sarramagna remplace le vieux Anis Ben Chouikha par le jeune Dridi. Ben Chouikha aurait pu manifester son fair-play en encourageant Dridi. Mais il a encore donné le mauvais exemple en manifestant son mécontentement à l’âge de 35 ans.

L’arbitre

Mohamed Ben Hassana n’a pas été une lumière hier. Il a commis quelques erreurs de placement. Il a été toujours en retard dans ses interventions. Il a omis de siffler un penalty en faveur du CSHL après l’accrochage de Junior face à Naouali.
Note du match : 5/10
Le match

Tous les feux étaient au vert côté zarzissien au moment de se déplacer à Radès. Avec quatorze points, la formation de Ghraïri avait l’occasion de monter encore plus. Et puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, le coach alignait le même onze de départ victorieux une semaine plus tôt face à l’ESHS.
Et les choses n’ont pas traîné sur la pelouse de Radès, c’est d’abord Abbès qui pensait bien débloquer le compteur mais le Zarzissien voyait son tir stoppé par Arbi Mejri.
Et le CSHL dans tout ça ? Il fallait attendre la 31’ de jeu pour voir la première occasion des Hammam-Lifois qui fut ponctuée par un but de Junior. L’ESZ égalise à la 32’ sur penalty.
Moins dominateurs qu’en première période, l’ES Zarzis avait tout de même les munitions pour doubler la mise à la 93’. Mais auparavant, l’équipe sudiste rétroquevillée en défense a laissé l’initiative aux Hammam-Lifois, qui se sont jetés corps et âme pour marquer le 2e but de la victoire. La malchance, la vigilance de Naouali et la détermination des visiteurs ont été fatales aux protégés de Sarramagna. L’ESZ vit depuis trois journées une véritable métamorphose qui l’a fait passer de statut de candidat à la relégation à celui de trouble-fête du championnat.
Grâce à leur victoire (2-1) à Radès, les protégés de Ghazi Ghraïri ont enregistré leur 2e victoire consécutive après avoir battu l’ESHS.
Le mérite revient à Ghazi Ghraïri qui a fait des choix tactiques adéquats à ses joueurs. inefficaces en début de saison, ils ont fini par provoquer une mue spectaculaire.
Le CSHL continue à additionner les défaites et sa situation est assez délicate.

Auteur : Karray BRADAI

Ajouté le : 15-04-2012
la presse Tunis