الرئيسية / Don de deux ambulances à l’hôpital régional de Zarzis

Don de deux ambulances à l’hôpital régional de Zarzis

Par le biais des associations caritatives et des actions de bienfaisance, l’élan de solidarité a pris de l’ampleur depuis le 14 janvier 2011. Les zones défavorisées, les orphelins, les handicapés et les nécessiteux d’une façon générale en ont tiré profit, et c’est tant mieux.
Dernièrement, un petit groupe de bienfaiteurs zarzissiens résidents à l’étranger ont acquis deux ambulances pour les offrir à l’hôpital régional de Zarzis.
L’instigateur de cette action et son principal coordinateur est M. Salem Zraïer.
Dans une communication téléphonique de Paris, il n’a pas caché, cependant, sa déception quant à la lenteur des formalités administratives : «Effectivement, j’étais à l’hôpital de Zarzis, il y a quelques semaines, pour rendre visite à un proche parent qui y est hospitalisé. J’ai pu constater beaucoup d’insuffisances et des équipements vétustes. Mais la scène qui m’a le plus touché, ce jour-là, était l’agression physique du directeur de l’hôpital, de la part de quelques forcenés, apparemment d’une même famille, parce que, faute de moyens, il n’a pu leur procurer une ambulance pour le transfert d’un des leurs à Sfax.
De retour à Paris, j’ai contacté quelques amis et je leur ai raconté l’histoire qui les a secoués. Alors on a décidé de faire une collecte et on a vite acquis deux ambulances et d’autres équipements paramédicaux, dans l’intention de les envoyer, le plus vite possible, à Zarzis. Les deux véhicules sont prêts avec leur cargaison et on attend toujours l’O.K. Des contacts ont été entrepris avec l’ambassade de Tunisie, le consulat de Paris, la Compagnie tunisienne de navigation, l’hôpital régional de Zarzis, mais au lieu de simplifier les procédures au moins pour ce genre d’opération, puisqu’il s’agit de véhicules destinés aux urgences, les formalités administratives compliquent encore plus la mission. Des labyrinthes qui rappellent l’ancien régime. On attend toujours.»

Auteur : Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 07-04-2012
la presse tunisie