الرئيسية / أخبار محلية / Encore un :Tarek Thabet remercié ?

Encore un :Tarek Thabet remercié ?

Nous n’en sommes qu’à la cinquième journée du championnat en ligue 1 et déjà quatre changements d’entraîneurs : E.S.Hammam-Sousse, Olympique de Béja, E.S.Béni Khalled et tout récemment l’Espérance de Zarzis. Sans oublier les entraîneurs de l’U.S.Monastir et de l’A.S.Gabès qui sont sur des sièges éjectables et Nabil Tasco qui tient à quitter le C.S.Hammam-lif.

Une équipe vidée de sa substance

Quatre techniciens démissionnaires remerciés et trois autres en sursis, cela fait beaucoup après un mois de compétition. C’est le départ de Tarek Thabet qui intrigue le plus. Voilà un entraîneur dont la compétence et le sérieux n’échappent à personne, il a été appelé au chevet d’une Espérance Sportive de Zarzis qui a perdu pendant le mercato d’été quatre joueurs incontournables. Qu’a-t-on demandé à Tarek Thabet dès sa prise de fonction : « Procéder avec l’effectif en place, injecter quelques jeunes et préparer une équipe compétitive pour le moyen terme. »

Un mois après, l’entraîneur est « balancé » par le biais d’un coup fil. Curieux, non ? Il fallait au moins se réunir autour d’une table et chercher à connaître les raisons de ce début de saison mi-figue, mi-raisin de l’équipe. Cela n’a pas été le cas. Or , l’équipe sudiste a livré quatre rencontres : deux à domicile sanctionnées par un nul et une victoire et deux en déplacement avec autant de défaites contre respectivement le Stade Tunisien et le C.S.Sfaxien.

Décision hâtive

Cerait-ce le faux pas de dimanche dernier sur le score de 5 à 1 qui a acculé les responsables zarzissiens à démettre Tarek Thabet de ses fonctions d’entraîneur ? Pourtant il n’y a pas feu en la demeure pour la simple raison que l’équipe sudiste a fait l’essentiel à Zarzis contre des adversaires de valeur sensiblement égale. Il s’agit donc d’une séparation qui n’a pas sa raison d’être et qu’il aurait fallu patienter d’ici la trêve pour prendre une décision.

Notre conclusion est la suivante : encore une fois, nous sommes plus que persuadés que les responsables de nos clubs ne font qu’exécuter les désiratas des supporters. C’est l’unique explication à donner chaque fois qu’il y a départ d’entraîneur. Tarek Thabet en a fait les frais comme tous ceux qui ont précédé et ceux qui vont bientôt connaître le même sort.

Rafik BEN ARFA

le temps Tunis