الرئيسية / ESZ-ASG : 1-1

ESZ-ASG : 1-1

Tout bénéfice pour les Gabésiens

 Complexe sportif de Zarzis. Pelouse en assez bon état. Temps brumeux et venteux. Arbitrage de M. Maher Horabi assisté par Mondher Latrach et Tarak Guesmi. Score à la mi-temps (0-0)
ESZ : Naouali, Belhaj, Ksaïri, Ben Slimène, Bhar, Bouslimi, Kofi, Abbès (Fakraoui 82’), Idrissi (Khouildi 70’), Sylla, Maher Ameur
ASG : Thamri, Ben Mansour, Abboud, Boucharbia, Ben Kaâb, Trabelsi (Zghab 46’), Aouini (Cherni 61’), M’hedhebi, Nabli, Ferchichi, Aouichaoui
Avertissements : Boucharbia (55’ ASG), M’hedhebi (90’ ASG), Kofi (85’ ESZ)
Buts :
54’ : Idrissi exécute un corner. Un défenseur gabésien commet l’erreur. L’arbitre siffle le penalty et Maher Ameur l’exécute et marque
73’ : M’hedhebi sert Ferchichi qui passe à Aouichaoui et ce dernier égalise.
Occasions :
2’ : coup franc au profit de l’ESZ. Et Abbès d’un tir fort et tendu a failli surprendre le gardien gabésien
14’ : Abbès dribble deux défenseurs et se présente seul face à la cage mais il ne cadre pas son tir et rate l’aubaine
25’ : encore une balle arrêtée et encore un tir fort de Abbès qui a failli faire mouche et tromper Thamri
34’ : une manœuvre offensive zarzissienne et le ballon passe de Idrissi à Maher Ameur qui sert Belhaj en course sur la partie droite. Ce dernier fait une pénétration mais son tir est raté en fin de compte
41’ : Abbès, balle au pied, dribble tous les défenseurs gabésiens sortis à sa rencontre. Thamri, le gardien gabésien, a sauvé avec brio
47’ : Abbès déborde sur la partie droite et centre dans les 16 m, mais son centrage ne trouve pas preneur
62’ : Ferchichi, dans les 16 m, sert Aouichaoui sur un plateau mais son tir tendu, à ras de terre, passe à côté du montant droit de Naouali
70’ : une attaque gabésienne et la balle parvient à Cherni dont la reprise passe au-dessus de la transversale
72’ : une contre-attaque permet à Sylla de devancer tout le monde, mais le gardien Thamri, sorti à sa rencontre, a sauvé la mise
89’ : coup franc de la dernière chance pour l’ASG, bien exécuté par M’hedhebi sous la transversale, mais Naouali a sauvé avec brio
90’ : l’ultime chance, œuvre de Kofi, a été perdue dans les dernières secondes lorsque le milieu zarzissien voit sa tentative miraculeusement sauvée par le gardien.
Curiosité du match :
D’après le tirage du calendrier, ce match devait avoir lieu à Gabès. Mais puisque le terrain de Zarzis n’était pas opérationnel au cours du démarrage du championnat, les deux voisins s’étaient mis d’accord pour disputer l’aller à Gabès et le retour à Zarzis, ce qui fut fait. Un coup de chapeau pour les Gabésiens qui ont su, par un geste pareil, effacer les séquelles de l’incident survenu, la saison écoulée, entre les deux clubs.
Meilleur joueur :
Au four et au moulin, Alaeddine Abbès était incontestablement le meilleur joueur sur le terrain. Il en a fait voir à Khmaies Thamri de toutes les couleurs. Il était à l’origine de plusieurs actions dangereuses de l’équipe locale qui n’ont pas été exploitées à bon escient.
L’arbitre :
Généralement, un derby se caractérise par le jeu agressif, les protestations et la distribution des cartons, mais l’arbitre Maher Harabi a su comment gérer le match, malgré le transfert d’un joueur à l’hôpital, un but réussi sur penalty, sa bonne condition physique et son entente avec ses assistants lui ont permis de tenir tout le monde en respect.
Note 7/10.

Deux points de perdus

Une victoire gabésienne propulse l’ASG à une seule longueur de son adversaire du jour. Un résultat positif au profit des locaux leur permet de prendre le large, alors qu’un nul n’arrange ni l’une ni l’autre des deux équipes. C’est dire que l’enjeu est important et c’est probablement la raison pour laquelle l’excès de prudence est manifeste chez les uns et les autres. Même l’arbitre Maher Harabi n’a distribué aucun carton jaune durant toute la première mi-temps, dont deux joueurs ont attiré l’attention : l’Espérantiste Alaeddine Abbès et le gardien gabésien Khmaïes Thamri.
En optant pour un 4-3-3, Ghraïri a renforcé sa défense et en même temps, il a joué l’attaque. Hidoussi, par contre, a appliqué le 4-2-4.

Une mi-temps plus attrayante

Après le but des Zarzissiens qui leur a permis de prendre l’avantage, il était manifeste, comme par réflexe, que l’équipe a réculé d’un cran pour préserver ce mince écart. Un repli dont a profité Hidoussi qui a joué le tout pour le tout et la joie des locaux n’a pas beaucoup duré puisque Aouïchaoui est parvenu à remettre les pendules à l’heure. Ainsi, l’ASG est revenu dans la partie et a même imposé son rythme et dominé le jeu.
Galvanisés par ce but gabésien, les locaux ont essayé de nouveau de reprendre l’avantage. Toutefois, la tactique intelligente suivie par l’entraîneur de l’ASG les a empêchés de se ruer en attaque et se dégarnir derrière. Ainsi le résultat n’a pas changé et la partie s’est terminée sur un score de parité qui fait perdre à chaque équipe 2 précieux points.

Auteur : Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 30-04-2012
LA PRESSE TUNIS