ESZ – CSS

Côté sfaxien : Attention à la marche

Quatre joueurs de base de la formation zarzissienne, Koffi Dunkway, Soufiène Ksairi, Charfeddine Belhaj et Alaeddine Abbès , ont été laissés au repos jeudi dernier face aux espérantistes de Tunis en prévision de la confrontation de cet après-midi avec les clubistes sfaxiens jugée peut-être à la portée. Seulement après la belle prestation des éléments ayant relevé ces derniers, en particulier l’arrière droit Oliha Agbé, l’arrière gauche Bouslimi et le milieu Dergaa, on voit mal le coach Ghrairi procéder au remaniement de son équipe de jeudi.
Seul Koffi dont tout le monde a regretté l’absence devant les sang et or de la capitale pourrait retrouver son poste de pivot aux côtés de Mnafeg. Les hommes du président Oueriemmi n’ont plus droit à l’effondrement de fin d partie comme ce fut le cas lors de leurs dernières rencontres où ils se résignèrent au partage des points . Quatre points de gâcher , c’est beaucoup pour une équipe qui n’est pas encore à l’abri d’une dégringolade parmi les clubs de la queue du peloton. Quoique partant avec les faveurs des pronostics, eu égard à leur honorable sortie contre les leaders du championnat jeudi , Mnafeg et ses camarades, conscients de leurs progrès constants tant sur le plan des résultats que de la manière de jouer, se disent déterminés cette fois à ne pas refaire les mêmes erreurs qui leur ont coûté quatre points au cours des deux journées passées. La victoire étant impérative , leur principal objectif ne sera autre le gain des points du match au détriment d’un CSS passant par des moments difficiles tant sur le plan administratif que technique. Mais Kouki , l’entraîneur sfaxien sur la sellette ces derniers jours, ne serait certainement pas tenté de prôner une tactique tournée vers l’offensive; il ne ferait pas la même erreur que les tunisois de Bab Souika dont l’arrière garde fut à chaque accélération des avants locaux bousculés, voire malmenés . Il pencherait plutôt pour une plus grande prudence en défense afin d’attirer dans la zone des siens les joueurs locaux pour les surprendre par la suite dès leur perte du ballon par des contres axés sur Gmemdia . La tâche des zarzissiens ne sera guère de tout repos; les sfaxiens seront à coup sûr plus difficiles à manier que les sang et or de la capitale. Une partie indécise et très disputée en perspective. Tant mieux pour les férus du ballon rond.

Formation probable : Wissem naouali-Oliha Agbé (Charfeddine Belhaj)-Alaeddine Bouslimi-Houssem Slimane-Malek Bhar-Koffi kundway-Aymen Mnafeg-Hatem Slama-Alaeddine Abbès-Maher Ameur-Khalil Sylla (Rami Dergaa)

Hédi OMRANI

       

Côté sfaxien : Attention à la marche

Un seul petit point glané au cours des trois derniers matches (deux défaites face au CSHLif et le ST en déplacement et un match nul concédé à l’USMo à Sfax). Une marche des plus quelconques qui prouve la très mauvaise passe que traversent ces dernières semaines les Clubistes Sfaxiens.

Une équipe dont plusieurs joueurs blasés et limités de surcroît ne lui sont d’aucune utilité. Au moins ils auraient dû compenser les limites de leurs potentiels par une générosité sans bornes sur le terrain en s’y investissant a défendu comme il se doit les couleurs du club. Mais malheureusement souvent l’évolution de bon nombre d’éléments de l’équipe frise l’indifférence.

Le CSS pour pouvoir se relever et répondre aux aspirations de son public se doit de revoir ses choix en matière des joueurs et du staff technique. Sur ce double plan ce qui prévaut dans l’état actuel des choses n’est pas de nature à favoriser un retour du CSS sur les devants de la scène nationale et continentale.

Mais en attendant l’impérative remise en question, le groupe doit être appelé à réagir dans l’espoir de ne pas se laisser irrévocablement distancer par les deux dauphins du leader espérantiste.

Dans cette perspective les Clubistes Sfaxiens sont tenus de ramener les trois points de la victoire de son déplacement à Zarzis. Un objectif pour le moins difficile face à un adversaire qui a démontré contre l’Espérance une forme bien rassurante.

Le CSS pourrait néanmoins tirer profit de la fatigue des protégés de Ghazi Ghrairi après la débauche d’efforts fournis jeudi dernier contre l’Espérance de Tunis.

Retour de Maaloul

La défense enregistre le retour de Ali Maaloul absent mercredi contre l’USMo pour cause de suspension (3ème carton). Aussi Gharbi devra retrouver son poste dans l’axe aux côtés soit de Mahmoud Ben Salah soit Hamdi Rouid.

Un autre retour est annoncé. C’est celui de Mohamed Ali Moncer redevenu totalement compétitif après des bobos de santé. Moncer sera en ballottage avec Sassi. A moins que Kouki ne fasse confiance au Libyen Zakaria Ellafi en l’alignant d’entrée au poste de régisseur.

Formation probable

Jeridi – Yussufu – Maaloul – Gharbi – Rouid (ou Ben Salah) Bergaoui – Hammami – Haddad – Moncer (Sassi) Kasdaoui – Guemamdia (ou Ben Salem)

Ameur KERKENNI

Tunis – Dimanche 20 mai 2012

le Temps