الرئيسية / ESZ-ESHS : 1-0

ESZ-ESHS : 1-0

Juste l’essentiel

Juste l’essentiel

 Complexe sportif de Zarzis. Pelouse en bon état. Très beau temps. Arbitrage de M. Issam Rahmouni assisté par Kamel Fadhlaoui et Riadh Bannani. Score à la mi-temps (0-0).
ESZ : Naouali, Ghdheoui (Slama 65’), Ksaïri, Ben Slimène, Bhar, Bouslimi, Dargaâ (Khouildi 90’), Abbes (Aouïda 74’), Belhaj, Sylla, M. Ameur.
ESHS : Amouri, Bahri, A. Hamami, Derbali, Kaouame (Mbili 75’), Hasnaoui (Dombia 20’), Lahmar, Olinovo, Ben Belgacem, M’hedhebi (Jarbouï 60’), Kh. Hamani.
Expulsion : Maher Ameur de l’ESZ, pour somme d’avertissements.
Avertissements :  Kaouame (40’), Lahmar (62’), Dombia 88’.

But :
56’ : L’ESZ obtient un coup franc. Abbès l’exécute et Bouslimi, au milieu de la foule, devie la balle de la tête dans  les filets de Amouri.

Les occasions :
6’ : une attaque de l’ESHS menée sur la partie gauche se termine par un corner. Lahmar l’exécute à la perfection et Hamani a failli surprendre l’ESZ, à froid.
8’ : Olinovo, loin de toute surveillance, face à la cage, ne cadre pas son tir qui passe à droite de Naouali.
20’ : un  contre permet à M’hedhebi de se présenter seul face au gardien, sorti à sa rencontre. Il a essayé de le lober mais Naouali a sauvé de justesse.
31’ : le premier corner au profit de  l’ESZ. Abbès sert Ben Slimène mais la pichenette de ce dernier a frôlé la transversale.
48’ : une manœuvre offensive bien menée par l’ESZ et la balle passe de Charfeddine Belhaj à M. Ameur qui sert Abbès sur un plateau mais ce dernier rate le coche.
66’ :  Lahmar déborde sur la partie droite et centre. Ben  Belgacem temporise dans les 16 m et tire en force mais la balle trouve un défenseur sur sa trajectoire qui la met en corner.
70’ : Ben  Belgacem centre de la partie droite et Derbali face à la  cage voit son tir passer de peu au-dessus.
88’ : Hatem Slama tire en force un  coup franc et la balle percute la transversale et sort.
89’ : Sylla seul face à la cage des visiteurs tire à côté et rate l’aubaine pour doubler la note.
Curiosité du match :
Après avoir assisté aux dernières élections de la FTF, M. Ali Baâboura, ex-président de l’ESZ, s’est rendu à Zarzis. Il a visité le local du club et  a gratifié Ali Oueriemmi d’une bonne somme d’argent (50 MD). Mais faute de temps, il n’a pu assister à la rencontre et il s’est envolé pour Genève.
Prestation de l’arbitre :
Malgré l’enjeu pour les 2 équipes, Rahmouni, par sa fraîcheur physique, son entente avec ses assistants et ses appréciations justes dans leur ensemble, a pu gérer la partie sans trop de peine. Il faut dire que la correction des 22 acteurs était pour quelque chose.
Note : 7/10
Meilleur joueur :
Lahmar était sincèrement au-dessus du lot. Au four et au moulin, il a servi ses coéquipiers en bonnes balles, mais ils n’ont pas pu en profiter. Après le but espérantiste, il a redoublé d’effort et mené des actions très dangereuses, surtout sur la partie droite. Toutefois, ses centrages n’ont pas trouvé preneur.

L’ESZ a obtenu l’essentiel

On s’attendait à ce que l’ESZ se rue à l’attaque dès le coup sifflet initial de Rahmouni, ne serait-ce que pour intimider son adversaire et le bloquer dans sa zone, mais c’est plutôt l’ESHS qui a ouvert les hostilités en optant pour une stratégie offensive. Il a obtenu 6 corners en 25 minutes. Logique parce qu’il n’a rien à perdre vu sa position en bas du classement. Mieux vaut jouer pour les 3 points.
En face, Kofi a laissé sa place et Bouslimi, reconverti en pivot, n’a pas pu sortir un grand match, alors que Slama et Oueriemmi sont laissés sur le banc des remplaçants. Une mi-temps à oublier. Un jeu décousu et une tactique approximative de part et d’autre avec une légère supériorité des visiteurs.

Domination stérile de l’ESHS

Apparemment secoués dans les vestiaires, les joueurs espérantistes sont revenus sur la pelouse avec un autre visage. Leurs efforts n’ont pas mis beaucoup de temps pour se concrétiser puisqu’un coup franc leur permet d’ouvrir le score.
Après l’expulsion de Maher Ameur, Ghraïri a incorporé Slama, Aouida et Khouildi pour renforcer sa défense et préserver le mince écart. L’ESHS a fait mainmise sur la partie et a accentué la pression. C’était comme à l’entraînement, mais la chance ne lui a pas souri pour revenir dans le match et égaliser.
L’ESZ a eu vraiment des frissons à la fin de la rencontre, elle s’est recroquevillée dans sa zone, par réflexe, dira Ghazi Ghraïri, mais elle a su résister et glaner les 3 points dont elle a un besoin vital.

Auteur : Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 09-04-2012
la presse tunisie
 
This site is protected by WP-CopyRightPro