ESZ Mauvais œil ?

Une série de contre temps sont venus perturber la bonne marche de l’équipe
L’ESZ est parmi les clubs qui ont commencé tôt la préparation de l’avant-saison.
… La vente de quatre de ses meilleurs éléments, avant même la fin de l’exercice écoulé, a renfloué la caisse du club; et le président n’a pas trouvé de mal à gérer la situation. En effet, sans perdre de temps, le club a remplacé Chiheb Ellili par Tarak Thabet. Il a tenu son assemblée générale élective dans les règles de l’art et le milieu sportif a accordé sa confiance à Ali Oueriemmi et sa clique pour un deuxième mandat. Des joueurs ont été recrutés selon les postes laissés vacants par les partants. L’intégration des nouveaux n’a posé aucun problème. L’ambiance était bonne. Le groupe s’est permis le luxe d’effectuer trois longs stages, au nord du pays, tous concluants. Entre-temps, l’équipe a disputé une douzaine de matches amicaux et les résultats étaient flatteurs. Joueurs, entraîneurs et staff médical étaient régulièrement payés.
Autrement dit, le bilan était positif, ce qui laisse présager un bon début et un avenir rassurant. Mais, contre toute attente et à quelques jours du démarrage officiel du championnat, des désagréments inattendus ont surgi au point que certains supporters parlent de signe indien. En effet, en un laps de temps très court, on a enregistré une première défaite contre la JSK par un score sans appel de 3 buts à zéro. Puis un second revers face au CA par 2 buts à zéro dans une prestation quelconque au cours de laquelle l’international libyen Idrissi a été évacué sur une civière, suite à une élongation qui l’éloignera des stades pendant deux semaines au minimum. Le capitaine de l’équipe Aymen Mnafeg est pour sa part victime d’une fracture au métatarse qui le contraindra à garder le plâtre durant 15 jours. Ce n’est pas tout puisqu’on vient d’apprendre que le stade de Midoun, qui devait abriter la première journée entre l’ESZ et l’ASG, n’est pas opérationnel, d’après les responsables djerbiens. Où va donc jouer l’ESZ son match d’ouverture ? Un casse-tête difficile à resoudre. Est-ce le mauvais œil ?

Un escroc nommé Joseph Diouf.

Un Africain de bonne allure, la quarantaine, parlant le français, s’est présenté le jeudi 20 octobre au local du club, pour demander des nouvelles d’un jeune joueur sénégalais qu’il ne connaît pas et qui vient de débarquer à Zarzis, il y a une vingtaine de jours. Le directeur administratif de l’ESZ l’a bien reçu et l’a accompagné là où habite le joueur en question, Alioune Fallilou Diop. L’hôte s’est présenté en qualité de médecin «sans frontières». Il a dit qu’il s’appelle Joseph Diouf,de nationalité sénégalaise, qu’il est en route vers la Libye. Il vient d’accoster au port commercial de Zarzis avec d’autres confrères et il veut passer une nuit ou deux chez son compatriote. Le joueur l’a cru et l’a accueilli généreusement. Vendredi, ils ont fait un tour en ville et rendu visite à un ami du joueur qui possède une boutique de matériel informatique. Le lendemain, le pseudo-médecin s’est levé de bon matin. Il a dérobé quelques habits légers et le passeport de Diop ainsi que les clés de l’appartement et il a dit qu’il va chercher le petit-déjeuner. Il a fermé l’appartement, à double tour de l’extérieur et il est revenu à la boutique visitée la veille où il a choisi un ordinateur portable et un téléphone mobile. Sans payer, il a présenté le numéro du passeport de son compatriote au vendeur, prétextant qu’il va montrer le matériel à son ami et chercher de l’argent de la banque, à côté. Le tour est joué. Et depuis, on ne l’a plus revu. Il s’est volatilisé et il a disparu complètement de la circulation. La police à Zarzis a été mise au courant de l’affaire. L’ambassade du Sénégal également mais l’escroc est toujours en fuite.

Un dernier match amical

Pour faire oublier les deux dernières défaites concédées par l’ESZ face à la JSK par trois buts à zéro puis le CA par deux buts à zéro, Tarak Thabet est entré en contact avec l’entraîneur de l’E.S.Midoun et celui de l’U.S.Ben Guerdane pour disputer un match amical, vendredi prochain, avec l’un ou l’autre des deux clubs voisins et il n’a pas encore reçu de réponse.

Les abonnements disponibles.

Le bureau directeur de l’ESZ informe son public que les cartes d’abonnement pour l’entrée au stade sont disponibles . Elles sont mises en vente à raison de 150 D pour la tribune d’honneur et 50 D pour les gradins.

Auteur : Dhaou MAATOUG
Ajouté le : 27-10-

la presse tunis