ESZ Préparation diversifiée

La période d’attente du démarrage officiel du championnat a beaucoup duré. «Un sport sans compétition est franchement dépourvu de charme», nous dit Ksaïri. «C’est vrai, on est sur le point de perdre le goût du jeu», ajoute Majdi Khouildi. Sans répit, l’équipe continue la préparation de l’avant-saison. Conscient de la situation, Tarak Thabet fait de son mieux pour varier le menu et couper avec la monotonie. Des changements fréquents de lieux, de dose et de nature d’entraînements afin que les joueurs s’adonnent au travail avec le même enthousiasme et la même détermination. C’est ainsi qu’exercices physiques, schémas tactiques, mini-matches d’application, visionnage de rencontres, stages successifs, matches amicaux…meublent les séances d’entraînement. Dans ce même contexte, une troisième mise au vert est prévue à partir d’hier dimanche 16 et se prolongera jusqu’au 21 octobre, à Sousse. Sur son chemin, l’ESZ disputera une rencontre amicale retour, à Gabès, face au Stade Gabésien et poursuivra sa route vers le lieu du stage. Deux autres matches amicaux sont déjà au programme. Le premier aura lieu le 19 octobre, contre la JSK et le second, le 21 contre l’USM, avant le retour à Zarzis.

Boudafra et Krir percent

L’ensemble de l’effectif zarzissien ne lésine pas sur l’effort. Des réflexes et des automatismes sont nés au sein du groupe. La cohésion s’est améliorée entre les anciens et les nouveaux avec, il faut le dire, une mention spéciale pour les deux jeunes Bacem Boudafra et Achraf Krir. Les prouesses du premier se confirment d’un match à l’autre. Il confirme avec mérite à la pointe de l’attaque. Buteur patenté, il marque, pratiquement, à chaque apparition. Il constitue avec Maher Ameur un duo interchangeable. Achraf Krir a les qualités d’un grand gardien d’avenir, selon l’avis de M.Amor Belghoul, ancienne gloire qui avait gardé la cage de l’ESZ, pendant des décennies. Il n’a pas déçu lors de ses sorties. Il a même arrêté deux penalties. L’émulation s’annonce grande entre ce jeune promu, l’international Hamza Addala et la nouvelle recrue Naouali. Un trio qui fera oublier le grand et brave Aymen Ben Ayoub.

Bilan positif

A l’exception d’une seule défaite par un score étriqué, un but à zéro, contre l’équipe algérienne d’Oran, au début de la reprise, l’ESZ ne fait que collectionner les victoires et les nuls, prouvant qu’elle est sur une courbe ascendante, parvenant à scorer une vingtaine de fois. Son dernier test, livré jeudi passé à Zarzis, contre le SG, a été remporté par 2 buts à un, œuvres de Bacem Boudafra et Maher Ameur. Vingt-deux joueurs ont participé à cette rencontre, soit une équipe complète à chaque mi-temps.

Auteur : Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 17-10-2011

la presse Tunisie