ESZ : Retenir la leçon

Dans tous les clubs, les départs et les arrivées battent leur plein à chaque mercato, même si les transferts varient d’un club à un autre. Dans ce volet, l’ESZ était pratiquement le premier club à avoir lâché quatre de ses meilleurs éléments, d’un seul coup, avant même la fin de saison de quelques jours; sans compter ceux dont le contrat a expiré le 30 juin. Ainsi Ben Ayoub, Reguei, Jbali et Slama sont partis et leur remplacement s’avère indispensable.
On espère bien que le bureau directeur retiendra la leçon de la saison écoulée qui s’est achevée sur des promesses non tenues.
que la date de l’assemblée générale élective n’est pas encore fixée, que le président continue à faire cavalier seul, que la caisse du club contient une bonne somme d’argent, pourquoi ne mettra-t-on pas en place une commission spéciale qui se chargera uniquement des recrutements? La légende Abdeslem Kazouz et deux anciens joueurs pourraient faire l’affaire. Parce que si les choses restent telles qu’elles sont, les bons joueurs seront vite enrôlés, et avec un effectif aussi pauvre, l’équipe risquerait de ne pas tenir le coup, la saison prochaine. Ben Ayoub fera sûrement parler de lui. Le recrutement d’un autre gardien est pour ainsi dire primordial.
Addala et Mcharek étaient marginalisés, l’an dernier. Les négociations entamées avec Khemaïes Thamri n’ont pas abouti, soit, mais il ne faut pas abdiquer. Les bons gardiens peuvent exister même dans les divisions inférieures.
D’autre part, l’attaque a constitué le talon d’achille de l’ESZ, la saison écoulée, surtout après le départ de Yacoba Diarra et pour preuve, l’équipe avait chômé durant la phase retour. Le B.D n’a encore rien fait jusqu’à présent pour renforcer ce compartiment. Bien au contraire, on n’a pas essayé de prolonger le contrat de Slama. Même chose pour Bouchaâla, Diakité, Mhedhebi qui sont partis ailleurs.
Un grand point d’interrogation concerne également le jeune du cru Farouk Chaïbi qui n’a pas été retenu sur la liste, avant l’arrivée de Tarak Thabet.
Les brèches laissées à la cage et à la pointe de l’attaque ne seront sûrement pas comblées par Mnafeg, Belhaj, Sfaxi et Idrissi. Il est donc grand temps de faire ses emplettes avant qu’il ne soit trop tard.

L’AGE reportée

L’assemblée générale extraordinaire de l’ESZ destinée à amender les nouveaux statuts du club s’est tenue, comme prévu, le samedi 6 août , dans la grande salle de la municipalité, sous la présidence de monsieur Fethi Jamaâ, juriste et ex-président de la commission juridique des conflits au sein de la FTF.
Et comme les adhérents du club sont au nombre de 144, et les présents, par contre, n’étaient que 77, autrement dit le quorum qui est de 96 n’a pas été atteint, l’assemblée a été, tout simplement, reportée pour le 20 août prochain, date au cours de laquelle, l’AGE aura lieu, quel que soit le nombre de présents.
Profitant de l’assistance et des veillées ramadanesques, Maître Fethi Jamaâ, figure emblématique et ex-président de l’ESZ, a essayé de mettre au clair l’objectif de la tenue d’une assemblée pareille et des élections obligatoires de tous les membres du bureau directeur au cours de l’assemblée générale élective qui devra avoir lieu avant le 15 septembre prochain.

Auteur : Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 08-08-2011
la presse Tunisie

 
This site is protected by WP-CopyRightPro