الرئيسية / ESZ – ST

ESZ – ST

ESZ – ST

Côté zarzissien: Mnafeg pivotCôté stadiste : Sellami, Aubin et Martial absents

Second match consécutif à domicile aujourd’hui pour les sang et or de Zarzis après celui de dimanche dernier face aux gabésiens de Zliza où ils ne purent engranger qu’un point. Les hommes de l’entraîneur en chef zarzissien Ghazi Ghrairi auront cet après-midi à croiser le fer avec un adversaire respectable le ST comptant dans ses rangs des individualités de valeur certaine à l’instar de Sellami, le jeune Ben Ammar, tej ou Selliti.
Le technicien sudiste dont la formation commence depuis une ou deux rencontres seulement à montrer des progrès tangibles ne chambardera certainement pas son équipe, ni ne prônera un schéma tactique autre que celui habituel, le 4-2-3-1. Mais il se retrouvera contraint, en raison de la suspension d’un match de son arrière axial Bhar, de recomposer son arrière garde et son milieu. Au vu des dernières séances d’entrainement de la semaine , Bhar sera suppléé dans l’axe de la défense par Alaeddine Bouslimi qui reculera d’un cran pour laisser son poste de second pivot aux côtés de Koffi probablement au revenant Aymen Mnafeg dont la blessure qui l’a éloigné des terrains depuis de longues semaines n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mnafeg, au cas où il retrouverait toutes ses sensations et ses potentialités, constituera, en compagnie de Alaeddine Abbès un duo redoutable pour le gardien de l’équipe du Bardo, notamment par leurs puissantes balles arrêtées.

La dernière parité face aux aveniristes de gabès faisant partie du passé, les poulains du président Oueriemmi qui compte beaucoup sur les rencontres à domicile pour assurer leur maintien, tiennent, même si les gars du bardo avaient de tout temps réussi leurs sorties à Zarzis, à se ressaisir, battre ces derniers et démontrer quoiqu’on en dise concernant la précarit de leur effectif qu’ils n’ont rien à envier à la quasi totalité des clubs de ligue 1. Les trois points de la victoire constitueront donc une priorité dans un match à leur portée pourvu que leurs attaquants Sylla, Abbès et Ameur fassent preuve de plus de concentration et de sang froid devant les buts adverses que lors de la journée passée où ils avaient gâché beaucoup d’ occasions faciles de creuser l’écart .

Formation probable

Wissem Naouali-Charfeddine Belhaj-Soufiène Ksairi-Houssem Slimane-Alaeddine Bouslimi-Koffi Dunkway-Aymen Mnafeg-Alaeddine Abbès-hsine Idrissi-Maher Ameur-Khalil Sylla

Hédi OMRNI

Côté stadiste : Sellami, Aubin et Martial absents

L’ambiance générale qui prévaut au club n’est pas folichonne, à cause de cette crise financière aiguë, et, bien entendu, à cause de l’absence de résultats positifs, mais, tant bien que mal la vie défile. Le Stade Tunisien continue de surfer dans cette zone dangereuse dite aussi rouge. Staff technique, et, joueurs manifestent bien, depuis au moins deux rondes, une volonté de s’en sortir, mais, le bureau directeur semble se soucier de l’avenir comme d’une guigne. On ne peut pas être exigeant d’un joueur, un chef de famille, quand il n’est pas payé à temps. Il n’est qu’un être humain, et, il a des bouches à nourrir lui aussi.

Voila en général le topo de la situation du côté du club du Bardo. Les répétitions se déroulent le plus normalement possible, mais on ne sent pas que les joueurs sont concentrés sur leur sujet. Les esprits sont ailleurs. Du périlleux déplacement à Zarzis, les stadistes espèrent au moins revenir à leur base avec un résultat positif. Le staff technique ne disposera pas de tous les joueurs, et, jusqu’à hier, il semble ne pas avoir élu son équipe type. Il faut reconnaître, qu’il ne peut pas le faire quand certains cadres non des moindres ne seront pas du voyage. Oussama Sallami n’a pas récupéré de la blessure contractée, la ronde passée. A son propos certaines voies prétendent qu’il est un malade imaginaire. Martial, et, Aubin sont souffrants, mais, certains assurent qu’ils ont, tous deux, des différends avec leurs employeurs, et, ne veulent pas jouer tant que leurs dossiers ne se règlent pas…

En défense, Zakkar, passera le témoin au jeune Sahraoui, qui semble remis de ses bobos de santé. La ligne intermédiaire, sera revue, et, recomposée. Le staff ne s’est pas encore décidé pour la meilleure formule. Tej, Mosrati, et, Ben Ammar seront effectifs, mais pour les deux autres places, aucune décision n’a été prise. Landolsi plus compétitif que les autres a de meilleures chances de composter son ticket de titulaire. Il est très possible aussi que le jeune Ouertani fera son baptême de feu. L’attaque enregistrera le retour de l’Ivoirien Emmanuel.

Formation Probable :

Mahouachi – Bani – Sahraoui – Guizani – Mabrouk – Landolsi Ouertani – Tej – Mosrati – Ben Ammar – Emmanuel.

MAE

Tunis – Dimanche 06 mai 2012

le temps tunis