الرئيسية / مدينة جرجيس / الرياضة بجرجيس / ESZ / Un début en deçà des attentes!

ESZ / Un début en deçà des attentes!

Ce n’est que le début du championnat ; il ne faut donc nullement dramatiser ; mais force est de constater qu’au vu de la prestation des hommes de Tarek Thabet samedi dernier face à leurs voisins de Gabès , cette entame de saison fut le moins qu’on puisse dire en deçà des attentes des supporters zarzissiens qui s’attendaient il est vrai à beaucoup mieux de la part des leurs ; beaucoup de pain sur la planche attend alors les responsables et le staff technique en particulier durant les semaines à venir , c’est-à-dire d’ici le mercato hivernal.

Effectif réduit Sur le plan de la qualité notamment, le groupe mis à la disposition de Thabet cette saison a montré des limites certaines du moins dans les deux compartiments du milieu et de la défense. Samedi dernier, la paire axiale composée de Koffi et Bhar a flotté à plusieurs reprises et n’a pu réussir à créer le surnombre lors des phases offensives ni de faire monter convenablement le ballon à leurs équipiers du milieu ou de l’attaque ; ce ne furent que des balles balancées à tort et travers la plupart du temps à la sauvette en touche. Le milieu, compartiment névralgique de l’équipe par qui devrait transiter la quasi totalité des balles et partir les opérations offensives fut une déception : les deux pivots en particulier, Anis Khédir et Amine Hadj Said dont la prestation était très timide . Sur le plan individuel, Charfeddine Belhaj dont on attendait beaucoup ne fut que l’ombre de ce talentueux joueur de couloir droit qui avait fait souffrir tous ses adversaires du temps où il jouait pour l’EGSG. Tarek Thabet , en l’absence de doublures valables et devant la méforme des ténors Oueriemmi et Belhaj , ne put rien faire pour redonner plus de vivacité et d’ascendant à un groupe désarticulé , particulièrement après l’égalisation des gabésiens très quelconques ce jour-là.
Poids de Mnafeg et Idrissi

C’est en grande partie aussi en raison de l’absence de ces deux éléments clés dans le dispositif zarzissien que la machine sudiste n’a pas bien carburé . Mnafeg , par son expérience et son abattage ainsi que par ses tirs et ses balles arrêtées , associé au nouveau régisseur et homme des dernières passes décisives le libyen Idrissi , auraient certainement résolu beaucoup de problèmes et aidé leurs jeunes équipiers de l’attaque d’avoir plus d’opportunité d’inquiéter le portier adverse . Car les Gabésiens lors de cette première sortie sur leur terrain et devant leurs supporteurs furent franchement à la portée . Mais le championnat n’est qu’à ses débuts , les responsables zarzissiens sont à coup sûrs conscients des lacunes de leur équipe et sauront dans les semaines qui viennent rectifier le tir en allant dénicher d’autres joueurs capables de permettre à leur staff technique d’avoir plus de solutions de rechange .

Hédi OMRANI

LE TEMPS TUNIS

Jeudi 10 novembre 2011