الرئيسية / أخبار محلية / La boutique d’un revendeur d’essence totalement calcinée

La boutique d’un revendeur d’essence totalement calcinée

Décidément, le commerce parallèle des hydrocarbures toléré dans les quartiers surpeuplés constitue un véritable danger. En effet, outre les véhicules carbonisés et abandonnés sur les deux côtés de la route qui mène vers Ras Jédir, des dizaines de points de vente de carburant avaient également pris feu, à plusieurs reprises, à Ben Guerdane surtout et dans d’autres villes du gouvernorat.
Hier, à Zarzis, à deux heures de la rupture du jeûne, sur la route principale qui mène vers la zone touristique où se postait depuis longtemps une vingtaine de ces marchands d’hydrocarbures, un incendie s’est déclenché dans l’une de ces boutiques bourrées de bidons crasseux d’essence et de mazout, en plein centre de la localité de Souihel. Les flammes ont tout embrasé en quelques minutes et se sont propagées dans les constructions avoisinantes. C’était la panique générale. Les agents de la Protection civile ont mis du temps pour se rendre sur les lieux et venir à bout du sinistre. Les forces de l’ordre, en revanche, étaient présentes en grand nombre. Pour décongestionner la circulation, elles ont dévié le parcours des automobilistes qui voulaient se rendre vers la zone touristique. Les dégâts sont énormes et les causes de l’incident sont toujours inconnues d’après le propriétaire de la boutique, encore sous le choc et qui n’était pas sur place au moment du déclenchement de l’incendie, d’après ses déclarations.

La contrebande prolifère

Pour le commerce illégal, chaque jour apporte son lot de surprises sur la route nationale ( GP1 ) qui relie le nord au sud. Et malgré les nombreux barrages, plusieurs contrebandiers parviennent, de temps à autre, à passer à travers les mailles du filet.
Avant-hier, à Arram, petite agglomération à 5 km de Mareth, gouvernorat de Gabès, les agents de la Garde nationale ont arrêté une camionnette en provenance de Libye chargée d’une grande quantité de pétards, un grand camion roulant dans l’autre sens chargé de fruits et légumes destinés à être écoulés en Libye, et enfin une voiture qui contenait une bonne quantité de cannabis.
Non loin de ce barrage, les agents de la Garde nationale exerçant dans le gouvernorat de Médenine ont mis la main sur une quantité de médicaments, d’une valeur de 42 mille dinars, transportée dans une ambulance qui fait la navette Gabès – Ben Guerdane et dont la plaque d’immatriculation est fictive, selon une source sécuritaire.

Auteur : Dhaou MAATOUG
Ajouté le : 19-07-2013
la presse tunisie