الرئيسية / جرجيس Zarzis / Nouvelles de Zarzis
بلدية جرجيس الشمالية
بلدية جرجيس الشمالية

Nouvelles de Zarzis

Nouvelles de Zarzis

Les intempéries et les dernières pluies qui se sont abattues en grandes quantités sur la région ont révélé les anomalies et les défectuosités dans les travaux entrepris, jusqu’à présent, au complexe sportif de Zarzis.
Des fissures partout et l’eau qui coule de tous les côtés. Sous les gradins, il n’y a que de grandes flaques d’eau. L’employé de la municipalité est complètement débordé. Il se plaint de la situation et du laxisme des responsables. Un suivi de la part des techniciens de la municipalité devrait être permanent, avant la réception hâtive des travaux, comme au bon vieux temps. Le président de la délégation spéciale, qui est du domaine de l’équipement, doit obligatoirement faire un petit saut sur place pour voir de visu l’état des lieux.

Journée historique

La journée du 10 mars 2012 avec au programme ESZ – EGSG , restera gravée dans les mémoires, parce qu’elle a coincidé avec la première victoire de Ghazi Ghraïri avec l’ESZ , la première défaite de Khaled Ben Yahia avec EGSG , le retour de Maher Ameur à la compétition après avoir subi une intervention chirurgicale en même temps qu’elle a vu l’empêchement du directeur du complexe sportif d’accéder au stade , sous prétexte que son nom ne figure pas sur la liste des personnes autorisées , alors qu’ironie du sort, plusieurs intrus étaient confortablement installés dans les gradins et dans la tribune de presse.

Prime royale

La victoire enregistrée samedi par l’ESZ, aux dépens de EGSG, pour le compte de la 10e journée , est très précieuse . C’est la raison pour laquelle une prime royale est promise aux joueurs ayant participé à la rencontre , nous dit-on. Pourvu qu’elle soit réglée.

Aymen le malchanceux

Le signe indien ne semble pas vouloir épargner Aymen Mnafeg . En effet , après sa blessure au début de la saison qui l’avait contraint à un long repos, le capitaine de l’ESZ n’arrive plus à tenir le coup, durant les 90 minutes . Non pas parce que ses jambes de vétérant le trahissent , mais parce qu’il contracte à chaque fois une blessure et c’est le médecin du club qui l’évacue de la pelouse.
Nous lui souhaitons une meilleure chance!

Révélations

Les deux jeunes Hatem Slama et Belgacem Ghedhoui, lancés dans le bain par Ghazi Ghraïri, sont qualifiés déjà de révélations de la saison. Ils ont donné entière satisfaction lors des matches auxquels ils ont participé. Ils méritent d’être encouragés et accompagnés par leurs aînés.

Auteur : Dhaou MAATOUG

Ajouté le : 13-03-2011

la presse tunis