الرئيسية / أخبار محلية / Vient de paraître — LA TUNISIE SOUS-MARINE

Vient de paraître — LA TUNISIE SOUS-MARINE

Vient de paraître — LA TUNISIE SOUS-MARINE
Histoire, sites et traditions

Véritable investigation scientifique, l’ouvrage a nécessité quatre années de recherches et d’enquêtes
Lalla Hadria Editions offre là un magnifique livre d’art de 269 pages illustrées, unique en son genre dévoilant, pour la première fois, la Tunisie à travers ses fonds marins : faune, flore, mais aussi l’Histoire de notre pays via les épaves de bateaux naufragés gisant au large des côtes tunisiennes. Il fait découvrir le monde du silence dont nous ne soupçonnions ni la beauté, ni la richesse. Nous sommes tout de suite attirés par la belle image de la couverture qui annonce un contenu fécond et séduisant, et invite à une belle navigation!
Préfacé par feu Albert Falco, Capitaine de La Calypso et compagnon du commandant Cousteau, introduit par une Petite histoire maritime de Alia Baccar Bournaz, cet ouvrage de qualité, enrichissant par son contenu, commence par rendre hommage aux premiers plongeurs de Tunisie, puis s’organise en 5 parties et Annexes : La Côte Corail ou Les falaises de l’or rouge ;Le Cap Bon ou Promontoire des naufrages ; Le Sahel ou Les vestiges sous la mer ;Le Golfe de Gabès ou L’éponge et le Palmier et Les Grottes de Aïn Dhab Plongée Spéléo ou les plus belles fistuleuses au monde. Le volume invite à une croisière permettant au lecteur d’accoster aux différents points du rivage tunisien et d’apprécier les secrets et les richesses que recèlent les profondeurs de ses flots. Le littoral de Tabarka à Zarzis ressuscite grâce à l’évocation de faits historiques, de légendes, d’acteurs réels et mythiques ayant marqué chaque lieu.

Découvertes scientifique et culturelle
Véritable investigation scientifique, cet ouvrage a valu aux auteurs près de quatre années de recherches et d’enquêtes minutieuses tant sur terre que sous mer, auprès de témoins authentiques, aux Archives et Bibliothèques nationales — mises à contribution pour reconstituer l’emplacement stratégique de la Tunisie lors de la Seconde-Guerre mondiale, faisant de ses profondeurs une des plus grandes concentrations d’épaves au monde —. Selim Baccar* & Francois Brun* ont suivi avec intérêt les travaux, jamais étudiés ou photographiés, des pêcheurs en voie de disparition, répétant les gestes et le savoir-faire légués par leurs aïeux : éponges, corail rouge et pêcheries fixes. Ils ont aussi exploré, pour nous, le gouffre bleu et ont révélé les abysses et les mystères subaquatiques engloutis. L’immersion est illustrée par des photos inédites d’une qualité que Selim Baccar & Francois Brun, en photographes professionnels, ont prises souvent à plus de 100 mètres de profondeur. Une fresque marine aux couleurs irisées est à portée des yeux ! En feuilletant ces pages, le lecteur admire des photos sublimes des fonds marins, commentées de textes explicatifs, le tout agrémenté d’anecdotes historiques. C’est un subtil mélange d’évasion, de découverte et de culture.
La Tunisie sous-marine captive par la poésie et la majesté du texte et de l’image. Il offre une cohérence qui justifie pleinement son édition et a le mérite de mettre à portée de la main de véritables trésors. C’est un travail colossal qui tombe bien à propos aujourd’hui où la Tunisie est malmenée. Il donne une image rassurante, attachante et belle de notre pays et révèle que le potentiel maritime/plongée en Tunisie est énorme. D’autres pays méditerranéens ont su tirer partie de leurs fonds sous-marins et de la plongée sous-marine qui représente une ressource économique importante. D’une lecture aisée, écrit dans un style qui sait éviter la technicité, ce livre a une portée esthétique et instructive. Il intéressera toute personne manifestant un tant soit peu de curiosité intellectuelle et désireuse de s’ouvrir à d’autres univers.

Les auteurs
* Sélim Baccar, né le 2 octobre 1975 à Tunis, découvre la plongée dès son jeune âge en 1982 sur les côtes d’Hammamet. Ce corailleur de métier a effectué l’essentiel de sa formation en Californie. Grand amateur de la plongée profonde, et de la photo sous-marine, il a plongé aux quatre coins du monde ( les mers du Nord des Etats-Unis,l’Asie du Sud-Est, le Golfe du Mexique, la Méditerranée et la Mer Rouge) et a participé à plusieurs documentaires sous-marins avec la BBC, Planète Thalassa, Discovery Channel, ainsi que divers magazines de plongée français, britanniques et allemands. Pendant sa carrière, il a travaillé comme plongeur professionnel pour l’Institut Naval des Etats-Unis, où il a aussi effectué ses études supérieures et obtenu un Master of Business Administration (MBA).
– François Brun, né en 1955, découvre la pêche sous-marine pendant son enfance en Tunisie où il explore en particulier l’île de Djerba. De retour en France, il commence la plongée en scaphandre, puis passe ses monitorats dès 1979 et enseigne la plongée au sein de la Fédération française d’études et sports sous-marins (Ffessm). En 2005 il est le principal organisateur du record du monde de plongée en scaphandre de Pascal Bernabé à – 330 mètres. Puis, il publie avec ce dernier Le Guide de la plongée Tek (2008 et 2011) aux Editions Gap, traduit en russe et en allemand. Il vient de publier (juin 2013) un livre sur la Côte Vermeille catalane (son lieu de résidence en France).

Auteur : S. R.
Ajouté le : 23-10-2013
la presse tunisie