الرئيسية / جرجيس Zarzis / Zarzis – Tourisme

Zarzis – Tourisme

Le carton jaune d’un T.O.
Dans le domaine touristique, un tour-opérateur se veut toujours proche de ses clients et s’attache à répondre au mieux à leurs attentes. Thomas Cook, à titre d’exemple, pour préparer des vacances de qualité adaptées aux envies et au budget de ses clients, pour fournir le meilleur service possible et placer l’exigence au cœur de leurs préoccupations, ne cesse de mener une politique de qualité en soumettant les clubs et hôtels sélectionnés, ainsi que leurs environs, à des contrôles rigoureux. C’est la raison pour laquelle, ce tour-opérateur a dépêché, mardi 11 octobre, trois de ses membres pour inspecter l’état des lieux à Zarzis.
Accompagnés de leur représentant sur place, ils ont visité le port de pêche, la zone franche, le marché aux poissons, le centre-ville, le marché des fruits et légumes, la zone touristique, et inspecté inopinément des cafés et restaurants… Au terme de cette tournée de prospection, M. Mounir considère que le résultat est en deçà des attentes.” Sincèrement, la ville n’est pas propre. Les ordures ménagères et les déchets de toutes sortes sont éparpillés partout et en grandes quantités. Les dépotoirs dégagent des odeurs nauséabondes et infectes. Dans ce registre, on ne peut pas ne pas évoquer l’état d’insalubrité du marché municipal, qui est situé au cœur du centre-ville, ainsi que le délabrement de ses environs immédiats. Il s’agit là d’un problème de première importance, une question de santé publique”, dit le représentant, avant d’ajouter : “Le nombre de clients envoyés par ce T.O. oscillait entre 17 et 40 mille touristes chaque année. En l’état actuel des choses, on risque de les perdre comme c’était le cas pour TUI, Marmara – Etapes Nouvelles, Promovacances”.
Maintenant que les représentants de ce tour-opérateur n’ont pas caché leur intention de quitter les lieux en 2012, puisqu’ ils l’ont dit clairement, la municipalité de Zarzis et les services concernés doivent bouger et redoubler d’effort s’ils ne veulent pas voir cette paisible presqu’île, ce lieu de villégiature par excellence, être boudé par les tour-opérateurs, l’un après l’autre.

Auteur : Dhaou MAATOUG
Ajouté le : 18-10-2011
la presse Tunisie